style de vie

5 secrets des femmes qui ont confiance en elles

J’ai lu cet article, ça m’a donné un boost d’énergie! J’ai donc eu envie de le partager avec vous, tout simplement.

Parce que parfois il faut se remémorer des évidences que l’on connait déjà mais qui – à cause d’un rythme de vie effréné où l’on oublie d’être dans le moment présent –  sont rendues très (trop) loin dans notre mémoire.

 

En voici les grandes lignes.

La confiance en soi, ça se travaille toute une vie. Voici les conseils du philosophe, enseignant et auteur Charles Pépin pour travailler notre confiance, ce sentiment à apprivoiser constamment.

  1. Cultiver les bons liens: « À la naissance, l’animal humain est très inquiet, en crise de confiance car il a besoin des autres pour tout. Si elles sont bonnes, protectrices et aimantes, ses relations aux autres vont lui apporter une « sécurité intérieure ». Adulte, on peut la réactualiser ou, si on ne l’a pas reçue, compenser son manque en cultivant de bons liens avec des personnes bienveillantes: des amis, profs, collègues… Le manque de confiance en soi, c’ est essentiellement un manque dans la relation humaine.
  2. Lâcher les réseaux sociaux: Ne jamais oublier que la comparaison est un poison pour la confiance en soi. Sur les réseaux sociaux, on compare notre réalité et celle des autres, mise en scène, scénarisée, fantasmée. On est perdant à tous les coups. Le remède, c’est d’apprendre à se connaître, de savoir quel est son propre désir, à quoi on aspire. Et si l’on veut se comparer de manière saine, c’ est à soi-même qui faut le faire. Se demander par exemple si l’on a progressé sur notre chemin personnel par rapport au mois dernier, à l’an dernier  etc…
  3. Se reconnecter concrètement au réel: De nos jours, la confiance en soi est mise en péril parce que nous ne faisons PLUS de gestes simples et rassurants. Nous vivons déconnectés du « faire » et notre société dévalorise l’habileté manuelle. Pourtant, faire un feu, couper du bois, préparer un gâteau ou réparer un objet permet de retrouver une partie de la confiance perdue, grâce à un résultat immédiat satisfaisant.
  4. Agir! Passer à l’acte permet d’arrêter de s’interroger sans fin. Au lieu de rester tétanisé pas le doute, on tente quelque chose. « Toute crise de confiance comporte une angoisse, ainsi que la peur de ne pas y arriver. L’une des solution pour dissiper cette angoisse est d’agir modestement. C’est simple mais profond: Aristote avait compris que la main est le prolongement de l’intelligence. »
  5. Se réapproprier l’assurance: Des études montrent que les femmes postulent à une offre d’emploi à partir du moment où elles ont 130% des compétences requises. Pour les hommes c’ est 70%. Pourquoi? Cela vient beaucoup de l’éducation. Les livres d’histoires, de philo, de littérature nous ont présentés des personnages inspirants en majorité masculins. Par chance cela change tranquillement, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire en ce sens.

Et vous, qu’allez-vous faire aujourd’hui pour stimuler votre confiance en vous? 🙂

 

Source: Elle France, Dorothée Werner, mars 2018

0 comment
3

Leave a Comment