style de vie

Jouer au barista à la maison grâce à LELIT

Aujourd’hui, trouver un bon barista dans un café est aussi précieux que de trouver un bon barman dans un resto ou un bar de son quartier. On l’adopte et on en prend soin!

Et tout comme un bon barman qui connaît ses alcools et les merveilleux mélanges possibles , un bon barista maîtrise sa matière première sur le bout des doigts: il sait reconnaître les variations de cafés, ses niveaux d’ intensité, leur provenance,   les bonnes moutures et sait les agencer à d’autres ingrédients pour nous offrir le meilleur allongé, latte ou autre, selon nos goûts propres.

Depuis quelques années, la tendance est à posséder sa propre machine pour se créer, dans le confort de notre foyer, le meilleur café qui soit. Comme certains s’intéressent au vin, d’autres sont de véritables passionnés de café, cherchent le grain le plus corsé ou le plus velouté, la parfaite créma et même « les grands crus ».

Loin d’être une professionnelle, je suis devenue une amateur plutôt aguerrie avec le temps et j’avoue que ma nouvelle machine, la LELIT ( modèle Kate PL82T , en inox )  me comble encore plus que je ne l’aurais pensé. Pas que j’aie quelque chose contre la bonne vieille machine Nespresso. Jusqu’à récemment ma machine italienne fonctionnait avec des pods de café et je m’en accommodait très bien. Mais voici pourquoi j’ai eu envie de passer à un  » niveau supérieur » avec la LELIT :

-Je désirais un grain fraîchement moulu avant chaque café ( comme quand je vais chez Plume ou au Café Névé ) , pour un goût plus savoureux et des arômes plus fins une fois infusés.

Car il faut savoir qu’après avoir été moulu, n’importe quel café s’oxyde et sa qualité décline. Plus il s’oxyde, plus il augmente en amertume. Donc, pour obtenir un café plus que parfait , il est idéal de moudre le café juste avant l’infusion, ce que ma Kate fait avec son moulin intégré. Une simple pression distribue une ou 2 doses (au choix) de mouture parfaitement homogène.

– Avec cette machine, je peux régler le degré de mouture du café. Gros grains, ou très fins? Tout est possible puisqu’une roue sur la côté me permet de l’ajuster à mon goût. Je dois dire que j’y ai été par (nombreux) essais et erreurs avant de trouver ma mouture 100% satisfaisante avec le café TOUCHÉ 1980 velours. À savoir: plus la mouture est fine, plus le goût sera prononcé et vice versa.

– Finalement, j’aime bien l’idée de faire mousser mon lait manuellement, créer une belle onctuosité,  une technique qui ne se développe qu’avec beaucoup de pratique. Ma prochain étape est de savoir dessiner un coeur ou autres petits dessins cutes avec la mousse pour épater la galerie!

Petit secret: je devais essayer la LELIT pour deux semaines, juste pour le plaisir.

Mais il nous a été impossible de la laisser repartir… Un luxe oui, mais qu’on apprécie quotidiennement.

0 comment
0

Leave a Comment